Lampe de style vintage

Après m’être fait un bureau sur mesure pour mes loisirs créatifs, il me fallait bien une lampe à poser dessus. Une idée m’est venue en découvrant de grosses ampoules vintage dans un magasin de bricolage. Voilà ce que je visualisais : un pied de lampe en bois, tout simple, surmonté d’une de ces grosses ampoules au filament esthétique, de façon à ce que celle-ci soit mise en valeur.

Et dans la pratique, voilà ce que ça a donné (je suis plutôt satisfaite du résultat) :

Matériel nécessaire :

  • Une ampoule vintage (trouvable en magasin de bricolage)
  • Un pied de lampe (j’ai trouvé le mien aux emmaüs)
  • Un interrupteur (si votre pied de lampe n’en a pas) et un tournevis
  • Du papier de verre
  • Du vernis à bois transparent et un pinceau
  • Du masking tape

Si comme pour moi, votre douille est trop petite par rapport au culot de l’ampoule, pas de panique ! Il suffit de changer la douille (n’hésitez pas de demander l’aide d’un conseiller en magasin). Pour cela, il suffira de dévisser l’ancienne douille et de visser la nouvelle à la place.

1 – C’est l’étape la plus longue et la plus pénible : poncer le pied de lampe. Mais le visuel du bois brut qu’on obtient à la fin en vaut vraiment la peine. Alors on prend son papier de verre et on frotte dans le sens du bois.

2 – Après 5h de ponçage (non je plaisante, quoique…), passez une couche de vernis transparent avec le pinceau afin de protéger le bois. Laissez sécher.

Si votre pied de lampe n’a pas d’interrupteur, profitez du temps de séchage du vernis pour en installer un :

  • Ouvrez l’interrupteur à l’aide du tournevis.
  • Coupez le câble d’alimentation de votre pied de lampe à la hauteur où vous souhaitez mettre l’interrupteur.
  • Dégainez les fils électriques à l’aide d’une pince coupante ou d’une paire de ciseaux.
  • Faîtes passer les fils électriques aux endroits prévus dans l’interrupteur.
  • Refermez l’interrupteur.

3 – Votre vernis est sec. Vous pouvez maintenant installer l’ampoule. Si l’envie vous en dit, décorez la douille et l’interrupteur avec du masking tape.

Gâteau à la betterave, un ovni culinaire !

Des betteraves, des betteraves et encore des betteraves… Cet hiver j’ai reçu très régulièrement ce légume rose dans mes paniers de l’AMAP. Et je ne vais pas vous mentir, je n’aime pas trop ça. Alors j’ai demandé conseil à mon ami Pinterest et voilà qu’il me dégote une recette de gâteau à la betterave. « De la betterave en dessert ? Original… Allez, je me lance ! » 

Ingrédients (environ 10 gâteaux individuels) :

  • 200g de betteraves crues (vous pouvez aussi prendre des betteraves cuites si vous ne voulez pas vous embêter)
  • 1/2 citron (pour son jus et son zeste)
  • 2 oeufs
  • 60g de beurre
  • 100g de farine
  • 100g de sucre de canne
  • 1 cc de levure chimique
  • 1/2 cc de cannelle
  • 1/2 cc de gingembre

1 – Faîtes cuire les betteraves dans du papier aluminium au four à 200°C pendant 50min.

2 – Préchauffez votre four à 180°C.

3 – Mixez la betterave avec le jus et le zeste de citron jusqu’à les réduire en purée.

4 – Blanchissez les jaunes d’œufs avec le sucre (pour les non-initiés, cela veut dire fouetter les 2 ingrédients ensemble jusqu’à ce que le mélange blanchisse). Ajoutez la purée de betterave à ce mélange.

5 – Ajoutez la farine, la levure, la cannelle et le gingembre. Mélangez bien.

6 – Faîtes fondre le beurre et ajoutez-le à la préparation.

7 – Montez les blancs d’œufs en neige (au robot ou à la main pour les plus courageux :p) et incorporez-les délicatement à la préparation.

8 – Versez dans des moules individuels et enfournez 30min.

Même s’ils ont l’aspect de muffins, les gâteaux ne vont pas gonfler autant à la cuisson.

Dégustez et amusez-vous à faire deviner les ingrédients à vos amis 😉

Flan antillais, recette super facile et inratable !

Le flan antillais était un souvenir d’enfance pour moi. Puis un jour, j’ai décidé de retrouver la recette et d’un faire un moi-même ! C’est ici que j’ai trouvé mon bonheur, et en plus de ça j’ai découvert que c’est une recette ultra facile à réaliser avec peu d’ingrédients. Une bonne raison d’en faire et d’en refaire, encore et encore 🙂

Temps de préparation : 10min / Temps de cuisson : 45min / Temps de repos : 7h

Ingrédients :

  • 400g de lait concentré sucré
  • 400g de lait ou lait de coco (j’ai une grosse préférence pour le lait de coco)
  • 3 oeufs
  • 70g de coco râpée
  • Caramel liquide

1 – Préchauffez votre four à 180°C.

2 – Faîtes bouillir de l’eau (pour la cuisson au bain marie).

3 – Mélangez le lait concentré, le lait et les oeufs dans un saladier.

4 – Ajoutez la coco râpée et mélangez bien.

5 – Nappez le fond d’un moule à cake de caramel liquide.

6 – Ajoutez le mélange oeuf/lait/coco dans le moule à cake.

7 – Placez le moule dans un grand plat allant au four et remplissez ce dernier d’eau bouillante.

8 – Enfournez pendant 45 min. Surveillez la cuisson, le dessus du flan doit être doré. Pour vérifier si l’intérieur est cuit, plongez-y un couteau. La lame doit ressortir sèche.

9 – Laissez refroidir et mettre au frais pendant 6h (minimum). Ne pas démouler le flan avant ces 6h ! Ou votre flan risque de s’affaisser.

Savourez 😉

 

Pain de « viande » végétale

Ce n’est pas toujours simple de remplacer la viande, surtout lors de grandes occasions comme Noël ou les repas de famille. J’étais justement en panne d’inspiration pour le Noël dernier quand je suis tombée sur cette recette.  Comme je n’avais pas tous les ingrédients (et que je m’y suis prise un peu au dernier moment…), j’en ai zappé certains et remplacé d’autres. Conviviale et goûteux à souhait, ce pain de « viande » a été approuvé à 100% !

Temps de préparation : 60min / Temps de cuisson : 30min

Ingrédients (pour 5 personnes) :

  • 135 g de lentilles crues
  • 100 g de quinoa
  • 1 carotte
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail (ou à défaut, ail en poudre)
  • 2 à 3 poireaux moyens
  • 2 c. à s. de concentré de tomate
  • 1 c. à s. de sauce soja
  • 1 c. à s. de paprika fumée
  • 1 c. à s. de coriandre
  • 1 c. à s. de thym
  • Sel & poivre
  • Huile d’olive
  • Beurre
  • 2 pâtes feuilletées

1 – Faîtes tremper le quinoa dans de l’eau.

2 – Faîtes cuire les lentilles dans 3 fois leur volume d’eau froide pendant 20-25min à partir du moment où l’eau bout.

3 – Émincez les poireaux et faîtes-les cuire à couvert dans un mélange huile/beurre, à feu moyen, jusqu’à ce qu’ils deviennent tendre. Surveillez et mélangez régulièrement pour qu’ils ne brunissent pas. Puis réservez-les.

4 – Rincez le quinoa. Versez-le dans 2 fois son volume d’eau bouillante et faîtes-le cuire à feu doux pendant 10-15min (jusqu’à absorption complète de l’eau).

5 – Pendant ce temps, émincez l’oignon et l’ail, et faîtes-les revenir avec de l’huile dans une grande poêle.

6 – Râpez la carotte et ajoutez-la dans la poêle. Faîtes cuire le tout quelques minutes.

7 – Ajoutez les lentilles et le quinoa égouttés, le concentré de tomate, les épices et les herbes. Mélangez bien et laissez cuire quelques minutes. Rectifiez l’assaisonnement si besoin.

8 – Mixez le tout jusqu’à obtenir l’aspect et la texture d’une farce.

9 – Étalez une première pâte feuilletée sur votre plan de travail. Disposez la farce au centre de la pâte en lui donnant une forme ovale.

10 – Recouvrez la farce de poireaux.

11 – Refermez la pâte sur la farce et utilisez la deuxième pâte pour créer des éléments de décoration. Pour ma part, j’avais des pâtes rondes et j’ai dû utiliser une partie de ma deuxième pâte pour finir de recouvrir la farce.

12 – Enfournez dans un four préchauffé à 180°C pendant 30min.

Bon appétit  😉

Guirlande en boules de coton

Cette année, j’ai innové : j’ai acheté un sapin en « palettes ». C’est original, ça change du traditionnel arbre de Noël. Mais seulement voilà, après avoir installé mes boules et autres figurines, mon sapin semblait encore un peu nu. Il manquait des guirlandes. Pour que le rendu reste léger et aéré, j’ai décidé de faire mes propres guirlandes avec un fil blanc et des boules de coton. C’est simple, rapide et le résultat est tout mignon tout doux.

Matériel nécessaire :

  • Des boules de coton
  • Du fil de couture blanc
  • Une aiguille
  • De la colle liquide ou en gel

1 – Coupez votre fil selon la longueur de la guirlande voulue et enfilez-le sur l’aiguille. (J’ai opté pour deux guirlandes de 2m)

2 – Passez l’aiguille et le fil dans une première boule de coton et faîtes-la glisser jusqu’au bout du fil. Ajoutez une petite pointe de colle pour fixer la boule de coton au fil.

3 – Répétez l’opération en laissant une distance de 9cm entre chaque boule.

Et voilà, en une dizaine de minutes, vous avez réalisé une adorable petite guirlande !

Légumes rôtis au miel

Aujourd’hui, je partage avec vous un véritable délice (trouvé sur ce blog). Je cherchais un accompagnement pour aller avec mon pain de « viande » végétal de Noël et je suis tombée sur cette petite recette. Les deux se marient très bien ensemble ! J’ai même refait les légumes rôtis au miel pour mes repas de tous les jours. C’est simple, c’est bon, c’est tout ce qu’on aime !

Temps de préparation : 15min / Temps de cuisson : 20min

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 8 carottes moyennes
  • 2 grands panais
  • 4 petits oignons
  • 1 CaS de miel
  • 4 CaS de sucre en poudre
  • 15g de beurre
  • Sel & poivre

1 – Épluchez les légumes et coupez-les dans la longueur en tranches pas trop fines (en 4 pour les carottes, en 6 pour les panais). Faîtes de même avec les oignons en les coupant en 2 ou 4 suivant leur grosseur.

2 – Préchauffez votre four à 180°C.

3 – Dans une poêle, faîtes fondre le miel avec le sucre et le beurre à feu moyen. (J’utilise du miel de châtaigner ou de forêt. J’aime leur goût prononcé.)

4 – Ajoutez les légumes et laissez-les cuire 5-10min à couvert en mélangeant régulièrement jusqu’à ce qu’ils deviennent tendres.

5 – Ajoutez un fond d’eau pour faire une petite sauce.

6 – Versez les légumes et la sauce sur une plaque allant au four recouverte de papier de cuisson. Salez, poivrez.

7- Enfournez pendant 15min. Servir bien chaud.

Et maintenant, régalez-vous ! 😉

Gâteau au chocolat

En ce weekend maussade, j’ai eu une terrible envie d’un gâteau au chocolat à savourer sous un plaid devant un bon film. C’est un grand classique et je pense que chaque famille a sa recette fétiche. Voici celle que j’affectionne tout particulièrement.

Temps de préparation : 10min / Temps de cuisson : 20min

Ingrédients :

  • 200g de chocolat noir
  • 4 oeufs
  • 80g de farine
  • 150g de sucre en poudre
  • 130g de beurre
  • Une pincée de sel

1 – Préchauffez votre four à 160°C (thermostat 6).

2 – Fouettez le sucre avec les oeufs.

3 – Ajoutez petit à petit la farine avec la pincée de sel. Mélangez bien.

4 – Faîtes fondre le chocolat avec le beurre (micro-ondes ou bain marie).

5 – Intégrez le chocolat fondu au mélange de base. Mélangez bien.

6 – Mettez votre préparation dans un moule à gâteau beurré et fariné. Enfournez 20min.

Bon appétit 😉

Soupe de céleri rave

Nouvel ingrédient mystérieux à (re)découvrir : le céleri rave. Ayant horreur du céleri branche, j’avais quelques réticences quand au goût que pouvait avoir le céleri rave. J’ai décidé de le tester en soupe en suivant cette recette. Je dois avouer que le goût du céleri restait beaucoup trop fort pour mon petit palet. J’ai donc apporté quelques modifications à la recette et j’ai enfin dompté le goût du céleri.

Temps de préparation : 20min / Temps de cuisson : 35min

Ingrédients (pour 4 personnnes) :

  • 1 gros céleri rave
  • 4 carottes
  • 1 oignon émincé
  • 1 gousse d’ail (ou de l’ail en poudre)
  • 100g de cerneaux de noix
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 100g de vermicelles
  • 1 c.a.c de cumin moulu
  • Poivre

 

1 – Faire griller à sec les noix dans une poêle puis les écraser grossièrement.

2 – Éplucher le céleri rave et les carottes et les détailler en petits morceaux.

3 – Faire revenir l’oignon et l’ail dans de l’huile d’olive pendant 5min. Y ajouter les légumes. Laisser revenir encore quelques minutes.

4 – Recouvrir d’eau, ajouter le cube de bouillon de légumes et les noix concassées et laisser cuire environ 30min.

5 – Faire cuire le vermicelle 5min dans de l’eau bouillante salée.

6 – Une fois les légumes cuits, mixer le tout (assez longuement pour bien réduire en purée les noix).

7 – Ajouter à la soupe le cumin et le vermicelle. Poivrer selon votre convenance. Salez si besoin mais le bouillon de légumes contient déjà du sel. Bien mélanger. Si la soupe est trop épaisse, utiliser l’eau du vermicelles pour la rendre plus liquide.

Bon appétit ! 😉

 


Petite astuce n°1 : Pensez à recycler vos morceaux de pains secs en croûtons plutôt que de les jeter.

Petite astuce n°2 (à tester) : Je pense qu’ajouter des pommes de terre ou un navet pourrait adoucir le goût de céleri rave. Théorie à vérifier.


Boules de Noel

L’heure de décorer le sapin a sonné ! Et si cette année, on faisait nos propres boules de Noel ? C’est ludique, facile à faire et surtout on fait comme ça nous plaît (et ça c’est chouette). Pour cela, je suis allée acheter un lot de 6 boules « vierges » transparentes en plastique (en magasin de loisirs créatifs) et il ne me restait plus qu’à laisser parler ma créativité.

 

Boule n°1

20161206_192620

Rien de plus facile pour cette première boule. Il nous faut :

  • Une boule en plastique transparente
  • Du masking tape de votre choix
  • Du sisal

1 – Assemblez les deux parties de la boule

2 – Collez le masking comme bon vous semble (en bandes horizontales, verticales, en carreaux… Vous pouvez même dessiner une silhouette dans le masking tape grâce à un cutter)

3 – Coupez un morceau de sisal, passez-le dans le trou de la boule, faîtes un noeud et accrochez la boule sur votre sapin.

 

Boule n°220161206_192350

On reste dans la simplicité avec cette boule toute en neige.

Il nous faut :

  • Une boule en plastique transparente
  • De la fausse neige (trouvable en magasin de loisirs créatifs, ici ce sont des petites boules de polystyrène)
  • Du sisal

1 – Remplissez les deux parties de votre boule de fausse neige.

2 – Assemblez les deux parties de la boule. Cette étape peut être un peu compliquée. Je m’y suis prise en versant ma neige dans un saladier et en remplissant et fermant ma boule directement dans la neige.

3 – Coupez un morceau de sisal, passez-le dans le trou de la boule, faîtes un noeud et accrochez la boule sur votre sapin.

 

Boule n°320161206_192849

Pour cette boule tout en légèreté, on a besoin :

  • D’une boule en plastique transparente
  • Des plumes
  • Du sisal

1 – Remplissez les deux parties avec quelques plumes.

2 – Assemblez les deux parties de la boule.

3 – Coupez un morceau de sisal, passez-le dans le trou de la boule, faîtes un noeud et accrochez la boule sur votre sapin.

 

Boule n°420161206_192804

Pour cette boule nature, on a besoin :

  • D’une boule en plastique transparente
  • D’une pomme de pin
  • De la fausse neige (trouvable en magasin de loisirs créatifs, ici ce sont des petites boules de polystyrène)
  • Du sisal

1 – Remplissez une des parties de la boule avec un peu de neige et placez-y la pomme de pin.

2 – Assemblez les deux parties de la boule.

3 – Coupez un morceau de sisal, passez-le dans le trou de la boule, faîtes un noeud et accrochez la boule sur votre sapin.

 

Boule n°520161206_192524

Du classique, du « Noel », de la brillance… qui nécessitent :

  • Une boule en plastique transparente
  • Du vernis colle (qui devient transparent au séchage)
  • Deux pinceaux (un fin pour l’écriture et un plus épais pour « balayer »)
  • Des paillettes de la couleur de votre choix
  • Du sisal

1 – Assemblez les deux parties de la boule.

2 – Dessinez les lettres à l’aide du pinceau fin imbibé de vernis colle et versez les paillettes dessus. Le plus simple est de faire lettre par lettre. L’astuce est de mettre une feuille de papier dessous pour récupérer le surplus de paillettes. Laissez sécher.

3 – Essuyez les paillettes qui restent collées sur la boule autour des lettres à l’aide du pinceau plus épais.

4 – Coupez un morceau de sisal, passez-le dans le trou de la boule, faîtes un noeud et accrochez la boule sur votre sapin.

J’ai fait mes lettres sur la face extérieure de ma boule mais avec le recul je me dis que j’aurai plutôt dû les faire à l’intérieur afin que les paillettes restent bien en place jusqu’à l’année prochaine.

 

Boule n°620161206_192435

Pour cette sixième et dernière boule, on a besoin :

  • D’une boule en plastique transparente
  • D’une pomme de pin
  • De la peinture dorée en bombe
  • Du vernis colle
  • Des paillettes dorées
  • Deux pinceaux (un fin pour l’écriture et un plus épais pour « balayer »)
  • Du sisal

1 – Bombez votre pomme de pin avec la peinture (dans l’idéal on fait ça à l’extérieur ou alors on aère bien la pièce et on n’oublie pas de protéger le support sur lequel on travaille). Laissez sécher.

Pour ma part, je trouvais que le rendu n’était pas assez brillant, ça faisait plutôt bronze que or. J’ai donc appliqué des paillettes dorées à l’aide du vernis colle sur les extrémités des « branches » de la pomme de pin.

2 – Faîtes un motif étoilé au sommet de la boule en alternant de longs traits et de petits traits. Procédez comme pour la boule n°5 en appliquant le vernis colle à l’aide du pinceau fin sur la face intérieure de la boule et versez des paillettes dessus. Laissez sécher.

3 – Essuyez le surplus de paillettes à l’aide du pinceau plus épais.

4 – Mettez la pomme de pin dans la boule et assemblez les deux parties. Coupez un morceau de sisal, passez-le dans le trou de la boule, faîtes un noeud et accrochez la boule sur votre sapin.


J’avais également l’idée de faire une boule en mettant simplement plusieurs petites boules de coton à l’intérieur. Cela aurait pu donner un aspect nuageux tout doux. Mais bon, je n’avais que 6 boules… J’ai tout de même utilisé mes boules de coton pour créer des guirlandes (voir l’article ici).

Enfin bref, les possibilités sont illimitées ! N’hésitez pas à partager vos idées en commentaire ! 🙂


Boules à neiges à gogo !

Alors sur ce créatish, on ne se prend vraiment pas au sérieux ! Bien sûr, on peut faire des boules à neige toutes mignonnes, mais je suis plutôt partie sur quelque chose d’assez kitche. Dans tous les cas, le principe reste le même donc à vous de faire comme vous le souhaitez. Petit avertissement : Attention aux paillettes qui décolorent dans l’eau (c’est le cas des miennes, les boules à neiges colorées, ce n’était pas prévu…). Je vous conseille de faire un test au préalable. 

Matériel nécessaire :

  • Des bocaux en verres
  • Des figurines en plastiques
  • De la colle résistante à l’eau
  • Des paillettes
  • De l’eau
  • De la glycérine (trouvable en pharmacie) ou du liquide vaisselle transparent
  • De quoi customiser les couvercles des bocaux (peintures, masking tape, paillettes, sable…)

20160717_134228

1 – Décorez le couvercle de votre bocal à votre guise. Pour ma part, j’ai peint les couvercles et pour la boule à neige de Sébastien (le petit crabe dans La Petite Sirène) j’ai collé du sable dessus.

2 – Collez votre figurine sur la face intérieure du couvercle. Bien respecter le temps de séchage de la colle.

3 – Remplissez le bocal d’eau (ne pas remplir jusqu’au bord, ça risque de déborder lorsque vous mettrez le couvercle avec la figurine). Ajoutez-y les paillettes et un peu de glycérine ou produit vaisselle transparent. Cela permettra aux paillettes de ne pas retomber trop vite lorsque vous agiterez votre boule à neige.

4 – Refermez le bocal avec le couvercle et retournez-le.

20160717_134219-2

Loisirs créatifs – DIY – Cuisine végétarienne